Flash Infos >>>>
        

Accueil > EDITORIAL > Face à face entre Laurent De-Laure FATON et Serge ANAGO KOUTA hier sur La (...)

Face à face entre Laurent De-Laure FATON et Serge ANAGO KOUTA hier sur La Manivelle : Un bras de fer autour du bilan de la 7ème législature

lundi 18 février 2019

Par Angéla Honga

Face à face entre Laurent De-Laure FATON et Serge ANAGO KOUTA hier sur La Manivelle

Un bras de fer autour du bilan de la 7ème législature

Invités le dimanche 17 février 2019 sur le plateau de l’émission manivelle de Esae-TV, Laurent De-Laure FATON, membre des Forces Cauris pour un Bénin Emergent(FCBE) et Serge ANAGO KOUTA, membre de l’Union Progressiste(UP) ont porté leur regard sur les législatives prochaines.

Regards croisés des jeunes sur les prochaines législatives. C’est sur ce thème qu’ont opiné Laurent De-Laure FATON et Serge ANAGO KOUTA . Selon Laurent FATON , la 7eme législature est l’une des plus prolifique car elle a voté des lois les yeux fermés, par conséquent, n’a pas assuré son rôle qui consiste à voter les lois de la république et de contrôler l’action du gouvernement. Contrairement a ce dernier, Serge ANAGO KOUTA soutient que cette législature a fait ce qu’elle peut. Pour lui, cette législature a fait de son mieux pour accompagner un chef d’État qui a pour vision de reformer surtout notre système. Depuis l’avènement de la reforme du système partisan, le visage politique du Bénin n’est plus le même. Pour monsieur FATON, il n’y aura pas de changement si les hommes ne veulent pas. A l’en croire, ce n’est pas par des textes qu’on change le visage politique d’un pays. Mais c’est par une culture démocratique, des hommes crédibles, qu’on change une nation. La charte des partis politiques n’a rien résolu. Elle est juste une réforme pour empêcher l’opposition de s’exprimer. Il faut plutôt penser à résoudre le problème de la floraison des partis politiques au bénin. Serge ANAGO KOUTA en désaccord avec son vis-à-vis ne pense pas que cette réforme du système partisan vise à museler l’opposition. Il estime que beaucoup de chose ont changé et que ce qui est fait est à l’avantage de ces jeunes qui n’ont pas de moyens mais qui ont des idées à vendre en politique. Chaque changement de régime correspond a un changement de vote et pour les prochaines législatives selon De-Laure FATON, les élections de 2019 sont des élections capitales dans l’histoire politique du bénin parce que l’Assemblée actuelle n’a pas fait ses preuves. Selon ce dernier, les élections prochaines constituent un vote de souveraineté démocratique et il faut que le peuple béninois soit assez informé pour qu’à l’Assemblée il puisse y avoir des gens dignes, conscients de ce que l’on appelle la démocratie, le sens patriotique d’un pays. Pour ANAGO, la démocratie doit être préservé mais si elle doit porter préjudice a la population, elle ne vaut donc pas la peine d’être protégé. Et pour la 8eme législature, il faut selon le mouvancier des députés qui votent des lois pour la nation afin d’accompagner un chef. De son côté, l’opposant FATON soutient qu’il faut des hommes beaucoup plus éclairés, soucieux des enjeux démocratiques de notre pays. Parlant des enjeux de ces législatives, ce dernier affirme qu’il faut « qu’on amène le parlement a plus s’intéresser a la population qu’à la construction des infrastructures » Il souhaite que le parlement trouve un mécanisme pour définir un cadrage éducationnel au bénin. Quant à Serge, il mise sur le vote de plusieurs lois par les députés. Revenant sur la question de la reforme du système partisans, Laurent FATON affirme que la classe politique est toujours prête à se réformer. Et a Serge ANAGO KOUTA de déclarer aussi que la classe politique est prête.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

ESAETV.BJ