Flash Infos >>>>
        

Accueil > ACTUALITE > Débats houleux hier à l’Assemblée nationale : Les graves menaces de (...)

Débats houleux hier à l’Assemblée nationale : Les graves menaces de l’opposition sur la paix

vendredi 29 mars 2019

PAR Claude ALOFA

Débats houleux hier à l’Assemblée nationale

Les graves menaces de l’opposition sur la paix

La plénière de ce jeudi 28 mars 2019 a été des plus houleuses. Le parlement a connu de chauds instants d’envolées verbales, de déclarations gravissimes dans une atmosphère de réponse du berger à la bergère. Dans le théâtre, les députés du Bmp (Bloc de la majorité présidentielle) ont été comme contraints de répondre à leurs collègues de l’opposition qui surtout fait des déclarations de « guerre ».

L’opposition s’est surtout illustrée ce jeudi 28 mars 2019 par les menaces sur la paix sociale. Sans détour, avec une voix à la fois solennelle et très grave, l’honorable Guy Mitokpè a clairement affiché la détermination de l’opposition de bouleverser l’ordre social si éventuellement l’opposition ne prenait part aux prochaines législatives. Très clairement, il a dit qu’il ne peut avoir au Bénin d’élections sans les partis de l’opposition. Or, à aucun moment il n’a dit comment l’opposition comptait se mettre à jour si ce n’est appelé à la dissolution du parlement et le renvoie de la recherche de consensus au niveau des politiciens.

En vérité, l’opposition a montré ces carences.

Tous ceux qui ont suivi les débats en direct l’ont compris. L’opposition prône la violence et fait de la surenchère alors que dans le schéma actuel, c’est elle qu’on veut sauver. Ce qui parait bizarre, l’honorable Rosine Soglo a donné raison à Talon et Houngbedji en reconnaissant qu’il faut lutter contre la transhumance. Ce qui est l’une des ambitions portées par la réforme de la charte des partis, c’est précisément que les partis soient suffisamment forts pour que leurs membres y soient à l’aise et ne pensent pas à changer de bord politique tout le temps. On ne comprend donc plus rien. Seule l’opposition sait où elle va et ce qu’elle veut. Sinon, les députés du Bmp restent dans la logique que les élections prennent tout le monde en compte et que le parlement joue son rôle de législateur.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Newsletter

 

ESAETV.BJ