Flash Infos >>>>
        

Accueil > ACTUALITE > Crise sociale au Bénin : Le Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun (...)

Crise sociale au Bénin : Le Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun mènera des actions la semaine prochaine pour un retour au calme et un heureux dénouement.

vendredi 23 mars 2018

Crise sociale au Bénin

Le Médiateur de la République Joseph Gnonlonfoun mènera des actions la semaine prochaine pour un retour au calme et un heureux dénouement.

FRONT - COMPTE-RENDU DE SÉANCE !!!

La salle du CODIR du MESTFP a abrité ce jeudi 22 mars 2018 à partir de 15 heures 55 minutes une séance de travail entre une forte délégation du Front (15 Secrétaires Généraux), la partie syndicale du Bureau du CSDS (04 Conseillers) et le Cabinet du ministre (06 membres).

Un seul point inscrit à l’ordre jour :

Comment sortir de la situation de crise actuelle ?

D’entrée de jeu, le ministre a d’abord longuement fait l’éloge du Front. Selon ses propos, le Front est pour nous une Organisation mais pour lui, c’est un symbole, le symbole de ce qui gouverne la lutte syndicale dans le secteur de l’éducation au Bénin. C’est donc le Front qui gère tout, qui dirige tout et son autorité a un caractère incontestable à ses yeux.

Pour le MESTFP donc, le Front est une Organisation sérieuse et sincère avec laquelle le Gouvernement aurait pu échanger constamment depuis le début. Il a souligné pour terminer sur ce volet que << le Front a retrouvé aujourd’hui sa pleine plénitude >> !

C’est donc un digne Ministre de la République que la délégation du Front a eu à rencontrer hier. Un ministre soucieux de l’avenir de l’école béninoise et qui dans un langage franc et sincère empreint de grande courtoisie, a su délivrer son message d’apaisement.

<< La situation actuelle est en train de nous conduire là où nous ne voulons pas aller >> ! A fait savoir monsieur le Ministre avant de poser la question de savoir comment nous allons nous en sortir
Voilà en somme la préoccupation fondamentale à laquelle nous n’avons pas pu trouver de solution !

En effet, le Gouvernement reste malheureusement campé sur sa position en ce qui concerne la rétrocession des défalcations illégalement opérées sur les salaires du mois de février et les mêmes conditions sont réunies pour une nouvelle défalcation au mois de mars.

Le ministre a donc souhaité que les responsables du Front agissent sur leur fibre patriotique afin que nous puissions sortir de cette situation.

Les responsables du Front ont salué la démarche du ministre et félicité son talent de communicateur. Ils ont exprimé leur vif souhait de sortir de la crise au plus tôt avant de lui poser la question de savoir ce qui a évolué depuis le retour des SG Confédéraux de la grande Commission de négociations, c’est à dire s’il y a de nouvelle nouvelle !

<< Selon le ministre, c’est toujours le statu quo sur le plan des propositions mais la nouvelle nouvelle, c’est que nous sommes en train d’aller vers le chaos >>.

C’est pourquoi il nous demande de lever la motion, même si nous n’obtenons rien, en vue de sauver l’école de l’imminence d’une année blanche.
Il ajoute que nous sommes actuellement dans la situation de la Conférence nationale et cette fois-ci avec le Front !

La délégation du Front, en prenant acte de son message, l’a une fois encore félicité pour la qualité des échanges. Elle a promis continuer les réflexions avec les Secrétaires Généraux membres de la Conférence des SG et l’a aussi exhorté à continuer les échanges avec ses pairs au niveau du Gouvernement en vue de trouver une solution à la crise qui secoue le système éducatif béninois dans son ensemble.

La délégation du Front a enfin souhaité que le Gouvernement fasse aussi appel à sa fibre patriotique afin que nous pussions sauver ce qui peut encore l’être.

Le ministre, satisfait à son tour de la qualité des échanges, a remercié la délégation du Front pour son sens de responsabilité et a apprécié la franchise avec laquelle nous lui avons fait part des propositions et conditions pour une sortie heureuse de crise.

C’est dans l’espoir que les portes de l’école s’ouvriront bientôt qu’il a clôturé la séance à 18 heures 27 minutes.

Pour le Bureau Exécutif National,
Le Secrétaire Administratif,
Gildas Hermann KPOSSOU

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Newsletter

 

ESAETV.BJ