Flash Infos >>>>
        

Accueil > ACTUALITE > Célébration des cultes endogènes au Bénin :« Notre souhait est que le Président (...)

Célébration des cultes endogènes au Bénin :« Notre souhait est que le Président assiste aux festivités » dixit Casimir Hounkanrin .

vendredi 11 janvier 2019

Par Mathilde SABI
Célébration des cultes endogènes au Bénin
« Notre souhait est que le Président assiste aux festivités » dixit Casimir Hounkanrin .
Communément appelée ‘’fête du Vodoun’’, la fête des cultes endogènes a été célébrée, hier jeudi 10 Janvier sur toute l’étendue du territoire national. Dans cette interview exclusive accordée à votre journal, le dignitaire Casimir Hounkanrin, Vice-présidents de la Communauté Religieuse du Culte Vodoun d’Enagnon /Akpakpa Dodomey (C.R.C.V.A) évoque le bien-fondé de cette fête ainsi que la particularité de cette 26ème édition.

Qu’est ce qui selon vous a conduit à l’instauration d’une fête de Vodoun au Bénin ?
Dans l’histoire du Bénin, il est vrai que Dieu existe mais le Vodoun y a ses origines. Auparavant, il n’y avait pas une journée spécialement décrétée pour cette fête mais le Président Dieudonné Soglo a instauré cette journée parce qu’il s’est rendu compte que le Vodoun est réellement encré dans son pays et joue différent rôle pour le salut de tous. Supposons qu’une personne indisposée se rende chez les médecins modernes et ceux-ci n’arrivent pas à lui donner satisfaction et c’est le Vodoun qui arrive à le faire. En effet notre beau pays le Bénin berceaux du Vodoun à des histoires très riches. Lorsqu’on parle du roi Béhanzin, Toffa Bio Guerra etc, tous ont fonctionné et régné avec le Vodoun comme divinité. C’est sur la base de ces différentes histoires que le Président a décidé consacrer une journée entière d’une année civile pour la célébration de cette fête. Ainsi tout le monde se rendra compte des bienfaits du Vodoun.
Durant cette période, les rumeurs autour de la disparition des personnes sont nombreuses. Qu’avez-vous à répondre à cela ?
Il est vrai que même le bon Dieu qui a crée le ciel et la terre à été critiqué. Si les gens s’intéressent vraiment au Vodoun, ils se rendront compte que les rumeurs qui courent sont de fausses rumeurs. Effectivement il existe différents types de Vodoun. Depuis que j’ai été initié, je n’ai jamais appris que le Vodoun demande un homme en sacrifice, on peut sacrifier tous animal à la divinité à l’exception du rossignol. En effet, ces rumeurs circulent parce que comme on le dit, il y a toujours du faux à côté du vrai. Certaines personnes de mauvaise foi s’auto proclament maître Vodoun pour nuire et faire du mal. Mais actuellement, plusieurs associations sont nées pour interpeler ces personnes et les empêcher de causer encore plus de dégât.
Puisque nous parlons déjà de la sécurité des personnes et des biens, dites-nous quelles sont les dispositions physiques et spirituelles que vous avez pris à votre niveau pour cette période ?
D’abord le système est différent partout mais dans le 4ème arrondissement notamment « Akpakpa dodomè », déjà à quatre mois de la fête, tous les temples présents ici, tiennent des réunions pour la bonne organisation de ladite fête. Ensuite nous nous surveillons mutuellement. Nous rassemblons de chaque côté nos adeptes pour leur donner des directives et leur interdire de semer du désordre. Donc avec toutes ces dispositions, la fête se déroule normalement dans le calme et la paix. Avant que nous n’entamons les démarches pour la célébration de la fête, il y une divinité appelé le « Fâ ». Le Vodoun n’est pas né après le Fâ et n’est pas aussi classé après le Fâ . C’est plutôt le Vodoun qui donne une ouverture sur le Fâ . Et donc pour les préparatifs de la fête de demain, nous consultons tous les jours le Fâ pour les directives et manières de procéder pour une célébration apaisée. Nous lui offrons des sacrifices depuis plus de deux semaines. En tant que qu’adepte du Vodoun, nous posons les pas selon ce que le Fâ indique. Si il arrive qu’un adepte désobéisse aux recommandations du Fâ, il doit pleinement en assurer les conséquences.
Nous sommes déjà à la 26ème édition, cela signifie qu’en matière d’organisation, vous êtes bien ancrée. Alors dites-nous qu’est ce qui sera nouveau cette année ?
La célébration de la fête du Vodoun diffère d’une année à une autre ainsi que le l’ait indiqué dans le cas du Fâ . Ces recommandations diffèrent également d’une année à une autre. Les prescriptions des années antérieures ne sont donc pas les même que ceux de cette année alors il y a toujours de nouveauté avec nous. Par exemple dans notre association ici nous n’avions pas l’habitude d’organiser les festivités. Nous nous déplaçons toujours pour fêter avec les autre mais depuis près de 5ans, nous organisons nous même nos festivités selon les recommandations du Fâ. C’est donc la 5ème édition dans notre association.
Depuis plus de 10ans, beaucoup de plaintes s’élèvent quant au niveau d’implication des autorités dans l’organisation du 10 Janvier. L’absence du Chef de l’Etat est devenue monnaie courante. Cette année ou en est les démarches ? Est-ce que le Chef de l’Etat participera aux festivités officielles ?
Lorsque le président Soglo était encore au pouvoir, nous pouvons affirmer qu’il y avait une réelle implication des autorités dans l’organisation et la célébration de notre fête. Malheureusement depuis la fin de son mandat et passant par le gouvernement de Kérékou à Talon, les autorités à divers niveaux ne s’impliquent plus comme cela se doit dans les préparatifs la fête. Nous n’avions plus jamais reçu la visite d’un chef d’Etat. Mais cela ne veut pas dire que ces président nous détestent ou haïssent nos différentes divinités. Ils envoient toujours leur représentant et nous aident aussi financièrement. Mon crie de cœur à l’endroit du Président Talon est qu’il sache et se rappelle toujours que ce pays est le sien. Le rôle que joue les autres confessions religieuses, est le même que joue le Vodoun . Ainsi nous participons chacun à sa manière à la construction du pays. Il nous plaît vraiment que le chef de l’Etat ne vienne en personne nous rendent visite. S’il advenait que nous affirmons le contraire, nous nous leurrons tous. La fête nationale se déroule cette année à Abomey et est conduit par le Professeur Koffi Aza. Notre souhait est que le Président assiste aux festivités.

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Newsletter

 

ESAETV.BJ