Flash Infos >>>>
        

Accueil > ACTUALITE > Brevet d’études du premier cycle, session de juillet 2018 : 186.399 candidats (...)

Brevet d’études du premier cycle, session de juillet 2018 : 186.399 candidats face aux épreuves écrites ce jour

lundi 9 juillet 2018

Brevet d’études du premier cycle, session de juillet 2018 : 186.399 candidats face aux épreuves écrites ce jour

Après les candidats à l’examen du Certificat d’études primaires (Cep 2018), c’est le tour des candidats à l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc 2018) de plancher dès ce lundi. Au total, 186.399 candidats dont 83.930 filles, soit un pourcentage de 45,03% et 102.469 garçons, soit un pourcentage de 54,97%, composent les épreuves écrites de l’examen du Brevet d’études du premier cycle (Bepc) session de juillet 2018 dans 265 centres pour l’obtention de le diplôme d’entrée au second cycle de l’enseignement general. Le plus jeune candidat a 11 ans et le plus âgé a 56 ans », a précisé le ministre de l’Enseignement secondaire, Mahougnon Kakpo dans son message à l’endroit des candidats. « Au nom du gouvernement, j’exprime mes encouragements à nos partenaires sociaux pour leur sens élevé de sauvegarde des intérêts supérieurs de la nation. Je remercie les enseignants pour les sacrifices consentis aux fins de transmettre à nos enfants les outils pédagogiques nécessaires pour passer l’examen dans de bonnes conditions. je rassure la nation toute entière que les remédiations nécessaires ont été correctement opérées par la Direction de l’Inspection Pédagogique, de l’Innovation et de la Qualité (DIPIQ) et les pools d’inspection déléguée pour porter les savoirs des candidats au niveau requis », a laissé entendre le ministre Mahougnon Kakpo.
Enfin il invite les parents à veillez à ce que les candidats soient dans le centre de composition au plus tard à 7 (sept) heures le matin, de prendre les dipositions necéssaires en cette periode de pluie. De se rassurer qu’ils sont effectivement en possession de leur carte d’identité scolaire en cours de validité et dûment signée du chef de l’établissement pour les candidats officiels, ou de la carte d’identité nationale en cours de validité pour les candidats libres. « Dans tous les cas, toutes les dispositions sont prises sur le plan national pour mettre hors d’état de nuire tous ceux qui tenteraient de s’adonner à des pratiques prohibées dans l’organisation des examens », a-t’il ajouté. Bonne chance aux candidats !!!
Ruth A.SODEDJI

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Newsletter

 

ESAETV.BJ