Flash Infos >>>>
        

Accueil > ACTUALITE > Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019 Et les Ecureuils deviennent les rois (...)

Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019 Et les Ecureuils deviennent les rois de la jungle !

lundi 8 juillet 2019

Coupe d’Afrique des Nations Égypte 2019

Et le Ecureuils deviennent les rois de la jungle !

Le match opposant les écureuils du Bénin aux lions de l’Atlas du Maroc a eu lieu au stade Académie militaire Al Salam du Caire le vendredi dernier 10 juillet 2019 pour le compte des huitièmes de finale. Il s’est soldé par la qualification des écureuils du Bénin en quart de finale par des tirs au but.

Par Annael Dohou

<<1-1 dans le match et 4-1 aux tirs au but>> c’est sur ces statistiques que les Ecureuils du Bénin achèvent le match qui les oppose au Maroc dans le cadre des 8ème de finales de la coupe d’Afrique des nations 2019. Avec ce score ils obtiennent le billet pour les quarts de finale. Ainsi, les lions de l’Atlas qui ont fait les neufs sur neufs pendant les matchs de poule (D) disent adieux à la prestigieuse compétition face aux écureuils du Bénin, meilleur troisième. Ce match n’a pourtant pas été une partie de plaisir pour les hommes de Michel Dussuyer. Dès l’entame du match, les difficultés ont commencées pour les écureuils. Évoluant en 4-2-3-1, les écureuils ont dès le début subit la pression de l’adversaire. À la 5ème minute déjà, Saturnin Allagbe exécute une parade sur une superbe frappe de l’adversaire. Les marocains très organisés perturbent les écureuils pendant toute la première période mais n’arrivent pas à faire la différence. A la 40ème minutes, sur une série de passe, les marocains se retrouvent dans la surface béninois mais une position d’Hors jeu est signalé par l’arbitre. Au même moment khaled Adenon réclamant le manque de spontanéité de l’arbitre, écope d’un avertissement. Le score va rester de 0-0 jusqu’a la fin de la première partie.

Le temps des bonnes choses

Du retour des vestiaires, les deux équipes donnent le tout pour le tout mais toujours pas de but. Malgré leurs domination, ce sont les marocains qui finissent par encaisser à la 53ème minutes. En effet, sur un corner, le défenseur béninois Moïse Adilehou d’un coup de pied met le ballon au fond des filets de Bounou. 1-0 pour les écureuils, l’espoir est donc permis. Mené au score et en danger, les lions de l’Atlas rugissent à chaque attaque sur la défense. Jordan Adeoti finit par céder à la 75 ème minute sur une erreur. Ainsi En-Nesyri inscrit le but égalisateur et rétablit l’équilibre. Les écureuils se retrouvent donc au point de départ mais continue la lutte. Stéphane Sessegnon va commettre dans les dernières secondes une faute dans la surface de répartition béninoise et donne la chance à l’adversaire de gagner le match par un penalty. Cette opportunité va être gaspillée par Hakim Ziyech qui trouve le poteau. Les deux équipes sont donc renvoyées à la troisième partie du match, celle des prolongations. Cette séance a été très périlleuse pour les écureuils car dès la 97 ème minute, Khaled Adenon sur une contestation obtient le deuxième avertissement et est expulsé par la suite. Désormais en infériorité numérique, c’est Saturnin Allagbe qui joue les grands rôles. Il a fait de multiple parade qui ont permis aux écureuils de résister jusqu’à la fin des prolongations.

Tirs au but

Ce sont les écureuils qui commencent les hostilités dans cette épreuve fatidique. Olivier Verdon, le défenseur béninois inscrit son pénalty et met en confiance tout les béninois. Idrissi ne rate pas les filets à son tour et permet au Maroc de revenir. David Djigla ne manque pas à l’exercice lui non plus. Boufal quand à lui manque complètement le cadre de Saturnin Allagbe. 2-1 pour le Bénin. Le jeune Anane Tidjani qui est à sa première titularisation dans cette compétition fait le job à son tour. En-Nesyri va encore raté les filets mais cette fois ci sur une belle parade de Saturnin Allagbe. À 3-1, Mama Seibou vient seller le sort des poulains d’Hervé renard en marquant le quatrième pénalty pour les écureuils. Les ambassadeurs du Bénin obtiennent donc à la surprise générale leurs billets pour les quarts de finale sans une victoire.
Les hommes de Michel Dussuyer vont donc bénéficier en plus de poursuivre la compétition, d’un voyage de trois jours offerts par Mathurin de Chacus président de la fédération béninoise de football.

De prolongations risquées

Une trentaine de minutes de prolongation est accordée. Lors de cette prolongation l’arbitre multiplie les sanctions. , Khaled ADENON un défenseur Béninois reçoit un deuxième carton jaune à la 7ème minute des prolongations parce qu’il aurait refusé d’obtempérer alors qu’un de ses coéquipier est au sol, blessé. D’instinct, il s’est approché pour s’enquérir de l’état du béninois au sol. La suite de la discussion entre l’arbitre et le défenseur s’est soldé par un 2ème carton jaune au joueur visiblement pilier de la défense des Onze béninois. Il est renvoyé du terrain et ne pourra y revenir. À dix contre 11 joueurs, les Écureuils se défendent sur le terrain. Ces quelques minutes de prolongation s’achèvent sans aucun changement.

Par LOKA Abdoulaye

Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Newsletter

 
ESAETV.BJ